Les mouvements d’avocats peu impactés par la crise | LJA

Les mouvements d’avocats peu impactés par la crise | LJA

Le Baromètre des mouvements d’associés dans les cabinets d’avocats est sorti. Comme chaque année en avant première dans La Lettre des Juristes d’affaires . Le  22 février 2021 dans un article intitulé “Les mouvements d’avocats peu impactés par la crise“.

“La communauté juridique attendait avec impatience la publication du baromètre annuel de Day One sur les mouvements d’associés dans les cabinets d’avocats d’affaires. Comme à son habitude, la LJA en révèle les résultats en avant-première. Retour sur une année très particulière, à de nombreux égards…”

“L’année 2020 avait plutôt bien débuté. Bryan Cave Leighton Paisner avait doublé de taille à Paris en recrutant une équipe spécialisée dans le secteur immobilier en provenance du cabinet Franklin. Hogan Lovells accueillait Étienne Drouard et son équipe pour faire du département Données personnelles et cyber-criminalité l’un des plus puissants de la place. Et l’américain Sideman & Bancroft s’implantait en France avec le soutien de Béatrice Martinet, associée spécialisée en propriété intellectuelle. Tout allait bien dans le meilleur des mondes ! Le baromètre Day One de 2019, publié au début du mois de février 2020, révélait même « une explosion des mouvements » avec 340 changements de cabinets, un chiffre en croissance de 33 % par rapport à 2018.

Depuis, la situation s’est un peu corsée…

307 MOUVEMENTS D’ASSOCIÉS ENREGISTRÉS EN 2020

Les mois de printemps ont été très calmes. Le confinement a porté un coup d’arrêt brutal aux velléités de départs. Les quelques mouvements qui ont quand même eu lieu étaient prévus depuis plusieurs mois, comme celui de l’équipe sociale de Nicolas Mancret chez Jeantet ou encore de Guilhem Bremond chez Paul Hastings. Mais l’accalmie n’a été que passagère, comme le révélait la rédaction dans le magazine LJA de septembre dernier.1 Car la crise sanitaire a exacerbé les tensions entre associés. Au sujet bien sûr des questions financières, mais aussi de gouvernance et de management des équipes. Et en définitive, le baromètre Day One de 2020 tend à confirmer ces analyses. Avec 307 mouvements recensés durant les douze derniers mois, l’année 2020 est un deuxième plus haut historique (cf. graphique).

Précisons tout d’abord que le baromètre Day One fonde ses données sur les informations transmises à la presse par les cabinets. Or il est indéniable que ces derniers communiquent de plus en plus. Particulièrement sur la création de leur structure. Il est à ce titre intéressant de noter qu’un mouvement d’associé sur trois est à destination d’un nouveau cabinet (créé en 2019 ou en 2020). Une tendance qui concernerait majoritairement les femmes. L’étude révèle en effet que « 38 % des mouvements de femmes se sont portés vers de nouveaux cabinets, contre seulement 30 % des mouvements d’hommes ». De nombreuses boutiques ont été fondées par d’anciens associés de grandes structures désireux de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Parmi ceux-ci Perchet Rontchevsky & associés, Berry Avocats, Damman-Avocat, Ollyns, Nabarro Béraud Avocats, Karman Associés, sans oublier Tamaris Avocats ou encore Fides Partners.2″

La suite à lire ici

Suivez l’actualité juridique

Share Links

This website uses cookies for a better internet experience and statistics.
Know more