La transparence, vraie ou fausse valeur pour l’entreprise ? | Conférence MEDEF

La transparence, vraie ou fausse valeur pour l’entreprise ? | Conférence MEDEF

Day One a participé à la table ronde « La transparence vraie ou fausse valeur pour l’entreprise ? » co-organisée par le MEDEF, le cabinet de conseil Ernst & Young, l’association Ethics et le Cercle de la Compliance, le 15 octobre 2015.

Faisant suite à un rappel historique de l’évolution de la notion de transparence en entreprise par Denis Kessler, Olivier Chaduteau a animé la première table ronde « La transparence imposée : destructrice de valeur ? ».

Le panel d’intervenant a rassemblé Eric Albert, psychiatre, spécialiste des comportements d’entreprise IFAS ; Bruno Dalles, magistrat, Directeur du Service Tracfin ; Gérard Gardella secrétaire général du Haut comité juridique de la place financière de Paris, ancien magistrat, ancien directeur juridique groupe Société Générale ; Christophe Ingrain, avocat chez Darrois, Villey, Maillot, Brochier ; et Michel Rollier, président du Conseil de surveillance, ancien gérant, de Michelin, membre du Haut Comité de gouvernement d’entreprise.

Ont été notamment abordés les risques encourus par les entreprises en cas de mauvaise gestion de la diffusion d’information, ainsi que le rôle d’accompagnateur de l’avocat dans les procédures d’investigations, par exemple dans le cadre de la lutte anti-corruption. Enfin, les enjeux de traitement des informations collectées par les pouvoirs publics, souvent massivement, ont également alimentés des discussions.

Lors de la seconde table ronde, animée par Valérie de Senneville, grand reporter aux Echos, la transparence a été envisagée en tant que « créatrice de valeur ».

 

#nextisdifferent

 

This website uses cookies for a better internet experience and statistics.
Know more