Covid-19 et les directions juridiques | Etude Day One

Covid-19 et les directions juridiques | Etude Day One

 

Etude Day One : « Covid-19 et les directions juridiques : Retour d’expérience pour le futur »

 

Day One vient de publier une étude « Covid-19 et les directions juridiques : Retour d’expérience pour le futur » réalisée auprès de 50 directrices/directeurs juridiques et secrétaires généraux de grandes entreprises et ETI afin de dresser un bilan de la période de confinement pour les directions juridiques et évaluer les perspectives à court, moyen et long terme.

Accéder à l’étude

 

La crise du Covid-19 par son caractère soudain, universel et inédit a bouleversé les activités des entreprises et leur mode de fonctionnement. Et en ces temps de fortes tempêtes, elles se sont tournées vers les directions juridiques pour les guider et les rassurer.

1er enseignement majeur de cette étude, la crise a replacé le Juridique au cœur de l’entreprise. Les juristes ont été réactifs, se sont adaptés à des nouvelles conditions de travail et ont fait preuve de résilience. Si bien que 89% des DJ ont perçu leur rôle comme renforcé ou légitimé à l’issue de la période de confinement (17 mars 2020 – 11 mai 2020). « En fait, cette crise a donné à la direction juridique un rôle qu’elle devrait avoir en permanence, c’est-à-dire un partenaire privilégié du business, saisi très en amont, partie prenante de la prise de décision. » souligne Jérôme Rusak, associé de Day One. 77% des DJ ont communiqué et interagi de manière beaucoup plus fréquente avec la direction générale.

Le 2e grand enseignement de cette période c’est la qualité de la production des équipes juridiques en télétravail. L’engagement des juristes pendant cette période a démontré la capacité des directions juridiques à fonctionner en télétravail avec un haut niveau de productivité. « La période de confinement liée au Covid-19 constituera un marqueur historique quant à la perception des nouvelles modalités de travail, à commencer par le télétravail. Les directeurs juridiques anticipent une généralisation du télétravail à 2,2 jours par semaine pour leurs équipes dans le futur. » anticipe Olivier Chaduteau, associé-gérant de Day One. Les blocages psychologiques et culturels ont sauté par la mise en place d’un télétravail généralisé, contraint et forcé.  Malgré la distance, malgré les contraintes humaines, les directions juridiques ont répondu présentes grâce, d’une part, à l’implication et à la responsabilisation des équipes, et d’autre part, grâce au digital.

C’est le 3e grand enseignement de cette étude : la prise de conscience décisive de l’importance du digital pour la direction juridique. 87% des directeurs juridiques pensent que la crise va avoir un impact fort sur la conduite du changement vers davantage de digitalisation. En effet, l’utilisation quotidienne de la visio-conférence, la reconnaissance des bénéfices de la signature électronique ou encore la capacité à accéder aux ressources de la direction juridique via le Cloud ou un VPN ont eu raison des réticences liées aux projets de transformations organisationnelles et digitales déjà initiés.

Pour les directions juridiques, cette période a été à la fois intense et excitante. L’enjeu pour l’avenir sera de capitaliser sur cette période pour que le « new normal » soit facilité par une nouvelle « smart collaboration » plus fréquente, plus fluide, plus efficace entre la direction juridique et le reste de l’entreprise.

4e enseignement : 10 priorités pour les directions juridiques pour accompagner la reprise de l’activité

Ce retour d’expérience de la période de confinement invite à des actions précises à court ou moyen terme. Dès à présent, les directrices et directeurs juridiques doivent, en parallèle de la gestion quotidienne des dossiers, appréhender et mettre en œuvre 10 actions prioritaires concrètes pour accompagner la reprise de l’activité.

1. Revoir les priorités avec les clients internes – Planification stratégique

2. Réallouer les ressources

3. Former les opérationnels sur les « bonnes pratiques » versus les « pratiques dégradées » du confinement

4. Redéfinir la feuille de route digitale Court Terme / Moyen Terme

5. Lancer une analyse de réduction des coûts juridiques

6. Accélérer les stratégies « push »

7. Penser l’organisation de demain (télétravail, collaboratif, gestion de projet, gouvernance de l’information juridique…)

8. Assurer la cohérence des positions juridiques

9. Structurer la fonction « legal operations»

10. Développer les modèles de contrats simples en libre-service

 

Chiffres clefs de l’étude

 

Méthodologie de l’étude

Cette étude a été réalisée sur la base d’entretiens individuels confidentiels menés par Day One en face-à-face ou par téléphone avec 50 directrices et directeurs juridiques ou secrétaires généraux de grandes entreprises et ETI sur la période du 22 mai au 20 juillet 2020.

 

A propos du cabinet Day One

Day One est un cabinet de conseil en stratégie et management spécialisé dans les métiers du juridique et de la compliance. Nous aidons nos clients, entreprises et cabinets, à aligner leur organisation avec la stratégie, à chaque étape du cycle de vie de leur entreprise :

– directions fonctionnelles (audit, compliance, legal, tax…),

– cabinets de services professionnels (auditeurs, avocats, experts-comptables, notaires…).

 

Contact

Julie Chabaud Tél. : +33 1 53 30 08 63 – julie.chabaud@dayone-consulting.com

#legalinnovation

#legalmanagementconsulting

#nextisdifferent

Share Links

This website uses cookies for a better internet experience and statistics.
Know more