Avocats // Baromètre 2019 des mouvements d’associés

Une nouvelle année record pour le baromètre des mouvements d’associés des cabinets d’avocats d’affaires : 340 en 2019

Day One vient de publier son baromètre des mouvements d’associés des cabinets d’avocats d’affaires et les résultats sont éloquents.

1.  Record historique du nombre de mouvements : 340

Avec 340 mouvements d’associés, en croissance de 33% par rapport à 2018 (256), 2019 a vu la barre symbolique des 300 mouvements franchis : jamais autant d’associés n’avaient bougé dans les cabinets d’avocats d’affaires en France.  Cette forte croissance s’inscrit dans le prolongement de 2018 qui avait déjà connu un record historique.

« Plus qu’un record, nous assistons à une véritable mutation du marché des cabinets d’avocats d’affaires en France qui semble clairement être entré dans une nouvelle ère d’un point de vue structurel. » insiste Jérôme Rusak, associé du cabinet Day One qui pilote le baromètre depuis 14 ans. Comment expliquer sinon des mouvements d’une telle proportion ?

Est-ce le prolongement logique de la révolution VTC du monde du Droit autour de la Valeur, de la Technologie et du Collaboratif ? Est-ce l’impact des évolutions générationnelles sur le business model des cabinets et sur les choix de carrière professionnelle ? Est-ce la conséquence des évolutions des clients ? Des opportunités liées aux nouvelles réglementations ?

*Notons que le volume de 340 mouvements ne tient pas compte des mouvements entre Fidal et KPMG Avocats puisque les 2 entités ont peu communiqué sur l’identité des associés (et leurs expertises) concernés par ces mouvements. Or le baromètre des mouvements d’associés de Day One collecte les informations transmises par les cabinets à la presse.

 

2.  Le nombre de cabinets qui ont accueilli des associés a augmenté dans des proportions inégalées passant de 115 à 167

Depuis 2011, en médiane, 115 cabinets étaient concernés annuellement par des arrivées d’associés dont 83 cabinets français, 16 cabinets anglais et 15 cabinets américains. En 2019, le nombre de cabinets concernés par l’arrivée d’au moins 1 associé a cru dans des proportions inégalées à 167 !  Dont 125 cabinets français.

 

La raison principale de la très forte croissance du nombre de mouvements est sans aucun doute liée à ce chiffre. Plusieurs hypothèses peuvent être avancées : ces cabinets sont des structures récentes créées par des avocats qui désirent soit devenir associés en créant leur propre structure, soit en rejoignant une structure à taille humaine. Une autre hypothèse serait l’acquisition de nouvelles compétences par des cabinets établis pour offrir une palette de compétences encore plus large. Enfin, dernière hypothèse plus que crédible, le rapprochement de structures.

 

3.  Des rapprochements de cabinets, d’équipes ou des créations de cabinets qui se sont multipliés

Au-delà du transfert d’équipes de Fidal vers KPMG Avocats, plusieurs mouvements ont pu être observés sur le marché français des cabinets d’avocats d’affaires. Ces rapprochements et créations répondent à 2 logiques différentes : d’une part des cabinets qui souhaitent renforcer leur capacité à servir les clients et à pérenniser la structure pour son développement ; d’autre part, des cabinets de niche ou des boutiques à taille humaine pour travailler différemment.

Figure 3 : Principaux flux d’associés inter-cabinets

4.  Record historique du nombre de mouvements de femmes en 2019 : 136

136 mouvements ont concerné des femmes soit 40% du total, constituant un nouveau record historique en croissance de 40% par rapport à 2018. Parallèlement le nombre de mouvements d’associés hommes a également très fortement augmenté (204 en 2019 contre 160 en 2018, soit 28% de croissance).

On remarque que les cabinets américains ont recruté beaucoup plus de femmes en 2019 par rapport à 2018 (seulement 4) atteignant quasiment leur record historique de 2008. D’ailleurs, ils ont accueilli en 2019 13% des mouvements d’associées femmes.

 

5.  Prospective : vers une parité des mouvements hommes/femmes à l’horizon 2028

On observe clairement une tendance de fond vers un rééquilibrage de la répartition des mouvements d’associés entre les hommes et les femmes depuis 2006.

 

« Sur la base d’une équation linéaire issue des données quantitatives collectées depuis 2006, nous pensons que l’équilibre hommes/femmes dans les mouvements d’associés pourrait s’opérer en 2028 » avance Jérôme Rusak. Compte tenu de la transformation du marché et de l’évolution des mouvements depuis 2006, de la croissance continue de la part des femmes dans les mouvements d’associés, cette perspective semble tout à fait plausible. Par ailleurs, si elle se base sur une hypothèse statistique, cette hypothèse n’en demeure pas moins encourageante quant à la réponse positive du monde du Droit à une évolution sociétale évidente : la parité hommes/femmes. Reste à déterminer quand la parité d’associés hommes/femmes dans les cabinets sera à l’ordre du jour.

 

Dans les cabinets français, le taux de féminisation des recrutements d’associés est stable par rapport à 2018 à environ 43%. Avec 89 mouvements, jamais autant de femmes n’avaient rejoint les cabinets français en tant qu’associées. Les cabinets américains atteignent quasiment la parité avec 20 arrivées d’hommes pour 18 arrivées de femmes.

 

6.  Changement de statut : la parité à l’œuvre

En 2019, 31% des mouvements d’associés ont concerné des collaborateurs devenus associés en changeant de cabinet avec un record historique de 105 mouvements ; 63% ont concerné des avocats déjà associés dans leur ancienne structure. Cette répartition est assez classique puisque depuis 14 ans, en moyenne 62% des mouvements concernent cette typologie. En d’autres termes, chaque année, 1 mouvement sur 3 produit un nouvel associé.  Fait intéressant, le changement de cabinets a autant bénéficié à la promotion des femmes (51) qu’à la promotion des hommes (54). C’est une tendance de fond depuis 2016 : 53% en 2016, 44% en 2017, 53% en 2018, 49% en 2019. Au total, jamais autant de femmes n’étaient devenues associés en changeant de cabinet.

7.  Les nouveaux cabinets continuent d’attirer plus de 1 associé sur 3

115 mouvements d’associés se sont opérés vers des nouveaux cabinets (créés en 2018 ou 2019) soit 35% des mouvements contre seulement 29% en 2018. Parmi ces 115 mouvements, 49 concernaient des femmes, ce qui constitue un record. Ainsi, 39% des mouvements de femmes se sont portés vers des nouveaux cabinets (créés en 2018-2019), comme en 2018.

 

8.  Un nombre record d’expertises qui battent leur… record

Figure 7 : répartition des mouvements d’associés selon l’expertise technique de l’avocat en 2019

Figure 8 : tableau des expertises qui ont battu un record de mouvements d’associés en 2019

 

 

 

 

Méthodologie : le baromètre Day One des mouvements d’associés dans les cabinets d’avocats d’affaires en France est élaboré quotidiennement depuis 2006 à partir d’informations publiées dans la presse généraliste et spécialiste (papier ou électronique) ainsi que des sites web des cabinets d’avocats concernés.

Contact :

Jérôme Rusak, Associé

Tél. :  01 53 30 08 63

jerome.rusak@dayone-consulting.com